01 Consultant(e) International(e) en Politique Publique et Politique Migratoire

CONTEXTE ET JUSTIFICATION
Créée en 1951, l’OIM est l’organisation intergouvernementale de premier plan dans le domaine des migrations et travaille en étroite collaboration avec des partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non gouvernementaux. L’OIM s’emploie à promouvoir une migration humaine et ordonnée au profit de tous. Elle le fait en fournissant des services et des conseils aux gouvernements et aux migrants.

" Attention !!! NE DONNEZ AUCUNE SOMME D'ARGENT pour obtenir un emploi sur Projobivoire  au risque de vous faire arnaquer ! Pour signaler une offre, écrivez nous via WhatsApp ici

La Côte d’Ivoire, important pays d’immigration, ne dispose pas à ce jour d’une politique migratoire. La gestion de la migration est en effet fragmentée entre six ministères et structures publiques et aucun mécanisme officiel de coordination inter-institutions n’a été mis en place. Il est donc à noter une opportunité de renforcer la gouvernance de la migration en clarifiant davantage les compétences entre les départements ministériels concernés, et en leur sein entre les directions ou services. Par ailleurs, la migration est le phénomène démographique le moins fourni en informations statistiques malgré son intensité dans le pays.

C’est dans ce contexte que L’OIM Côte d’Ivoire met en œuvre le projet « Appui au développement d’une politique migratoire nationale ». Ce projet vise à renforcer les capacités du gouvernement de la Côte d’Ivoire à développer sa politique migratoire et à améliorer la gouvernance migratoire.
Afin d’atteindre cet objectif, ce projet cherchera à améliorer les mécanismes de coordination interministériels pour le développement de la feuille de route pour la politique migratoire nationale sur base des priorités stratégiques dans le domaine de la gestion des migrations définies par le Gouvernement de Côte d’Ivoire. Cela sera possible grâce à une meilleure connaissance des besoins du pays en matière de gouvernance des migrations.

De plus, en contribuant au renforcement de la gouvernance migratoire, le projet œuvre également à l’amélioration de la cohérence des politiques et à l’augmentation de la capacité du gouvernement de la Côte d’Ivoire à mieux aligner les stratégies de migration et de développement durable. En ce sens, cette initiative s’aligne sur la stratégie institutionnelle de l’OIM en matière de migration et de développement durable, notamment sur son résultat 3 : “La migration est de mieux en mieux gouvernée” et ses trois résultats attendus : renforcement des institutions et des systèmes pour instituer une bonne gouvernance migratoire ; plaidoyer pour la cohérence des politiques afin d’exploiter les liens entre la migration et le développement; et autonomisation des niveaux décentralisés de gouvernance pour faire avancer l’Agenda 2030 et sa pertinence pour la migration de manière adaptée à leur contexte et aux réalités auxquelles ils sont confrontés sur le terrain.

L’objectif du projet sera atteint avec les résultats suivants :

Résultat 1 : Le gouvernement ivoirien approuve le plan d’action, qui vise à soutenir la mise en œuvre de la Politique Migratoire Nationale :

· Résultat 1.1 : La coordination entre les autorités centrales concernant la gestion des migrations en Côte d’Ivoire est améliorée ;

· Résultat 1.2 : Les institutions du gouvernement central ont les capacités techniques et le savoir-faire pour développer une Politique Nationale de Migration qui est sensible au genre ;

· Résultat 1.3 : Une politique nationale de migration sensible au genre et un plan d’action correspondant pour la Côte d’Ivoire sont rédigés ;

· Résultat 1.4 : Toutes les parties prenantes sont sensibilisées sur l’importance d’avoir une stratégie à long terme concernant la mise à jour réussie des données relatives à la migration en Côte d’Ivoire, et d’assurer la durabilité globale du projet.

Dans le cadre de ce projet, l’OIM Côte d’Ivoire cherche un(e) Consultant(e) International(e) en Politique Publique et Politique Migratoire qui en collaboration avec le/la Consultant(e) National(e) aura la charge de :

  • Faire une cartographie complète des parties prenantes et réaliser une analyse des autres secteurs publics et privés qui peuvent avoir un impact ou être affectés par la gouvernance des migrations ;
  • Rédiger une analyse situationnelle ou analyse SWOT qui offre une compréhension multidimensionnelle de la situation migratoire dans le pays ;
  • Réaliser une analyse des plans/stratégies de développement du pays (liés aux objectifs de développement durable) et des politiques multisectorielles existantes, ainsi que des cadres institutionnels et juridiques en vue d’identifier les lacunes et les besoins ;
  • Faire une cartographie complète des parties prenantes et réaliser une analyse des autres secteurs publics et privés qui peuvent avoir un impact ou être affectés par la migration ;
  • Echanger avec les partenaires publics (services techniques et agences étatiques) et privés (ONG) et les organisations de la société civile intervenant dans le domaine de la migration en CIV en vue d’identifier les problématiques principales de la gouvernance des migrations ainsi que des recommandations pour son amélioration ;
  • Rédiger la feuille de route pour la politique migratoire nationale et formuler les recommandations du plan d’action nationaux en matière de migration. Cette feuille de route et ces recommandations devront inclure une évaluation des besoins en matière de genre et être sensible aux aspects environnementaux Elle devra prendre en compte les priorités stratégiques relatives à la gouvernance des migrations définies par la Côte d’Ivoire ;
  • Formuler des recommandations pour la création d’un mécanisme propice au partage des données afin d’identifier les lacunes dans le domaine de la gouvernance des migrations et de convenir des modalités de partage et d’analyse des données afin de fixer des objectifs, d’identifier des solutions et rendre la politique opérationnelle ;
  • Elaborer une stratégie de mobilisation des ressources pour assurer la pérennité et la mise en œuvre de la politique migratoire nationale et la présenter au gouvernement et autres parties prenantes comme le Réseau des Nations Unies pour la Migration.

La feuille de route pour le développement de la politique migratoire Côte d’Ivoire doit inclure une forte dimension sur le genre afin de permettre le développement des interventions, politiques et projets qui incluront des approches individualisées par rapport aux différents besoins liés au genre.

DATES DE LIVRAISON

  1. Résultat tangible et mesurable, date de livraison et détails sur la façon dont les travaux doivent être livrés
  • Activité 1 :

Tâches :

– Préparer une note méthodologique détaillée expliquant la méthodologie qui sera suivie ainsi qu’un plan de travail complet.

– Elaborer une cartographie complète des parties prenantes et réaliser une analyse des autres secteurs publics et privés qui peuvent avoir un impact ou être affectés par la gouvernance des migrations qui peuvent avoir un impact ou être affectés par la gouvernance des migrations. La cartographie devra rassembler des preuves et impliquent la collecte et l’analyse de données ainsi que la recherche et la réception d’un retour d’information direct de la part des groupes ciblés (par exemple, les émigrants, les immigrants, la diaspora, etc.). Elle se réalisera en coordination avec le/ la consultant(e) national(e).

Livrables :

– Note méthodologique

– Cartographie

Dates de livraison : 15 octobre 2022

  • Activité 2

Tâches :

– Réaliser une revue documentaire / analyse des plans de développement du pays (liés aux Objectifs de développement durable) et des politiques multisectorielles existantes, ainsi que des cadres institutionnels et juridiques en vue d’identifier les lacunes et les besoins en termes de gouvernance des migrations.

– Rédiger une analyse situationnelle ou analyse SWOT qui offre une compréhension multidimensionnelle de la situation de la gouvernance migratoire dans le pays et dans le contexte régional ;

Livrables :

– Première partie du rapport final

Date de livraison : 15 novembre 2022

  • Activité 3 :

Tâches :

– Formuler des recommandations pour la création d’un mécanisme propice au partage des données afin d’identifier les lacunes et de convenir des modalités de partage et d’analyse des données afin pour fixer des objectifs, d’identifier des solutions et, finalement, de rendre la politique opérationnelle.

Livrable :

– Deuxième partie du rapport final

Date de livraison : 15 décembre 2022

  • Activité 4 :

Tâches :

– Rédiger la feuille de route pour la politique migratoire nationale et formuler les recommandations du plan d’action nationaux en matière de migration. Cette feuille de route et ces recommandations devront inclure une évaluation des besoins en matière de genre et être sensible aux aspects environnementaux. Elle devra prendre en compte les priorités stratégiques relatives à la gouvernance des migrations définies par la Côte d’Ivoire

Livrable :

– Troisième partie du rapport final

Date de livraison : 15 janvier 2023

  • Activité 5 :

Tâches :

– Elaborer une stratégie de mobilisation des ressources pour assurer la pérennité et la mise en œuvre de la politique migratoire nationale.

Livrable : Rapport final

Date de livraison : 15 février 2023

  • Activité 6:

Tâches :

– Contribuer à la préparation (modules, présentations) et présenter les résultats et recommandations à l’atelier de clôture à Abidjan.

– Réviser le rapport final.

– Rédiger le résumé exécutif du rapport

Livrables :

– Rapport de l’atelier de validation.

– Résumé Exécutif du rapport final (2 pages en français)

– Rapport final révisé.

Date de livraison : 15 mars 2023

1- Indicateurs de performance pour l’évaluation des résultats

La qualité du contenu des services et produits rendus (livrables).

Le/la Consultant(e) recruté(e) soumettra les livrables au responsable de programme et ces livrables feront l’objet d’évaluation par le responsable de l’unité. Des réunions seront également organisées en fonction des besoins entre l’équipe de projet de l’OIM, le/la Consultant(e) National(e) et le/la Consultant(e) International(e) afin d’évaluer les progrès réalisés.

PROFIL

Education

  • Master en sciences politiques ou dans un domaine connexe d’une institution académique accréditée[1] avec au moins 5 ans d’expérience dans la réalisation d’activités similaires.

Expériences

Expérience avérée dans les domaines de développement de politiques migratoires et/ou formulation de politiques publiques :

· Avoir au moins mené deux (02) activités similaires ;

· Une expérience confirmée dans la consultation de projets au niveau national et international, notamment dans le domaine de formulation et d’élaboration de politiques publiques et des politiques migratoires ;

· Une expérience confirmée dans le conseil en stratégie ;

· Une expérience de travail en Afrique de l’Ouest serait très appréciée ;

· Expériences de collaboration avec des structures institutionnelles gouvernementales relatives à la migration en Côte d’Ivoire et bonnes connaissances des politiques nationales ;

· Une expérience avérée dans l’élaboration d’études quantitatives et qualitatives auprès de différents publics cibles ;

· Une expérience significative avec les agences onusiennes et les acteurs institutionnels et de la société civile concernée par la migration de travail en Côte d’Ivoire ;

· De solides capacités conceptuelles et analytiques ;

· Des capacités démontrées à livrer des études de qualité dans des délais serrés.

Langues

  • Une excellente maîtrise du français et de l’anglais (écrit et parlé) ;

Valeurs :

– Inclusion et respect de la diversité : respecte et encourage les différences individuelles et culturelles ; encourage la diversité et l’inclusion dès que possible.

– Intégrité et transparence : respecte des normes éthiques hautes et agit conformément aux principes/règles et aux normes de conduite de l’Organisation.

– Professionnalisme : fait preuve de capacité à travailler de manière calme, compétente et engagée et fait preuve de jugement pour relever les défis quotidiens.

Compétences clés :

– Travail d’équipe : Contribuer activement à un environnement d’équipe efficace, collégiale, et agréable ;

– Fournir des résultats : produit et fournit des résultats de qualité de manière opportune et axée sur le service ; est orienté vers l’action et engagé à atteindre les résultats convenus.

– Apprentissage continu : démontrer un intérêt pour l’amélioration de ses compétences et celles de ses collègues ;

– Responsabilité : accepter et émettre des critiques constructives ;

– Communication : écouter et communiquer clairement, en s’adaptant à son public ;

Notes

Toute offre en rapport à cet appel à candidature est sujette à la confirmation du financement. Les candidat(e)s doivent adhérer aux principes de protection des données de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) (IN/138) et maintenir la confidentialité. L’embauche sera soumise à une certification que les candidats sont médicalement aptes pour l’emploi envisagé et à la vérification du statut de résident, du visa et des autorisations par le gouvernement concerné, le cas échéant et aux autorisations de sécurité.

[1] Liste des institutions académiques accréditées du World Higher Education Databasehttps://www.whed.net

COMMENT POSTULERLes personnes intéressées sont invitées à soumettre leurs candidatures par message électronique à l’adresse [email protected] avec en objet : “CFA-OIM-CI-08-2022-“. Les candidatures doivent comporter un CV détaillé et une lettre de motivation dans un fichier unique.Le dossier de candidature devra aussi comprendre une offre technique et financière.

La date limite de réception des candidatures est : 4-août-22

Seul(es) les candidat(es) présélectionné(es) seront contacté(es)

Période de publication :

Du 22-juil.-22 au 4-août-22.

Informations complémentaires

Veuillez vous connecter en tant que candidat pour voir plus de champs.
Seuls les candidats peuvent postuler à cette offre.
Partager cette offre d'emploi
Infos sur l'Entreprise


Articles les plus vus